Plateau d'Emparis - La vire aux Moutons - Plateau d'Emparis - France
Plateau d'Emparis - La vire aux Moutons

Plateau d'Emparis - La vire aux Moutons

Plateau d'Emparis - Grandes Rousses - Arves - France

Information
Min / max altitude1370m / 1800m
Duration1 day
Main facingSE
Route typeloop
GearBaudrier. Sangles, corde de 20 m minimum. quelques mousquetons.
Source

Il s’agit d’une vire rocheuse discrète dominant directement le village des Fréaux et permettant un accès au plateau d’Emparis par un parcours aérien équipé de broches et d’un câble. Un passage facile et exposé sans celui-ci demande de s’assurer à la corde. Cette vire permet également un retour plus rapide, en évitant le Chazelet, pour les voies d’escalade ainsi que pour la via ferrata sortant au sommet.

Du Parking des Fréaux, remonter la sente allant vers l’école d’escalade puis remonter sur sa gauche des éboulis en suivant les parois (pas de sentier-pénible). Après 45min env, un discret panneau de couleur verte fixé au rocher sur la droite donne le départ. Suivre la vire de plus en plus aérienne, d’abord câblée puis seulement équipée de broche. Un passage impressionnant de 15 m au-dessus du vide sur de grosses marches constitue le clou du spectacle. On aboutit ensuite dans la gorge juste au-dessus du saut de la Pucelle. On peut revenir par le même chemin, mais il est bien plus intéressant de faire une boucle en se dirigeant d’abord vers le Chazelet (traces). On passe près d’une ruine en longeant le torrent et l’on rejoint le pont situé en contrebas du village. Remonter ensuite vers les maisons. Entre celles-ci, sur la droite, on trouvera un balisage de randonnée (jaune) ramenant au Fréaux en passant par la chapelle de Bon-Repos (joli chemin). Compter environ 3h à 4h pour la boucle.

  • Astucieux passage encore assez confidentiel, peu évident vu d’en bas.
  • Permet de gagner 45min au retour des voies ; cependant la vire n’est pas facile à trouver depuis le haut.
  • Bonne école du vide bien que la vire soit assez brève.

Rebaptisé la “vire de la Pierre à la Grave” par notre Sombardier Dauphinois, ce n’est pas la bonne appellation, mais bien la “Vire aux Moutons”, comme le mentionnait B Soleymieux, guide à la Grave, dans son topo d’escalade de la Haute Romanche paru dans les années 90. Avant un éboulement les moutons passaient bien par là pour monter au plateau d’Emparis et c’était l’appellation des locaux.

Creative Commons logo

The text and images in this page are available
under a Creative Commons CC-by-sa licence.