Mont de Vouan - Tour par les Meulières - Mont de Vouan - Chablais - France

Mont de Vouan - Tour par les Meulières

Mont de Vouan - Chablais - France

Information
Length14551m
Min / max altitude630m / 960m
Duration1 day
Route typeloop
Source

Itinéraire

Du cimetière de St André de Boëge suivre la route direction Chez Vachat - Les Vorziers sur 250 m, la route fait un virage vers l’W et passe devant une maison, en face de la maison un sentier (peu visible) monte en direction du S dans la forêt. A une patte d’oie continuer de monter (balisage VTT) pour arriver aux premières maisons de Sur Vouan, laisser la route qui descend sur la gauche pour continuer sur un sentier (balisage VTT) et rejoindre plus haut dans un virage à nouveau la route, continuer sur celle-ci jusqu’à la fin. De là, une piste en légère descente poursuit la route, après 300 m arriver à une bifurcation Place des Danses (panneau alt. 890 m). Prendre la direction Meulière à Vachat-Pierre au Mort, le chemin descend W pour arriver à une bifurcation (panneau Meulière à Vachat alt.730m), la meulière est à 5min et sa visite mérite le détour. Reprendre le chemin qui descend jusqu’à un embranchement(panneau Route Forestière de Vouan alt.670m.) et prendre la direction S (panneau La Pierre au Mort- Boisinges). Le chemin passe devant le marais de la Pierre aux Mort, nénuphars et batraciens, pour arriver après la sortie du bois à un embranchement (panneau alt. 665 m). Quitter le chemin principal pour monter sur un sentier direction E (indication Boisinges par la forêt Grand Gueule). Dans la forêt arriver à une bifurcation, de là en continuant de monter possibilité de faire un aller-retour pour visiter la Meulière de Grand Gueule, le chemin est sécurisé avant d’arriver à la Meulière de Grand Gueule (câble). Revenir sur ses pas et suivre le chemin direction Boisinges - Sevraz (panneau indicateur)sur 2 km, à Boisinges le chemin rejoint la route près d’un bassin, suivre la route montante direction Sevraz sur une distance de 500 m, juste avant un réservoir quitter la route et par un chemin sur la gauche rejoindre Sevraz et passer devant la boulangerie. Au coin de la boulangerie prendre direction NNW un sentier avec des passages d’escaliers (panneau Trin-Trin,Crêtes de Vouan)pour rejoindre le haut de Sevraz et la route, peu après un bassin prendre un chemin de terre sur la gauche (chemin de Trin-Trin)qui monte dans la forêt. Au-dessus de Trin-Trin à l’altitude 910 m (panneau) quitter le chemin de terre pour préférer l’itinéraire piéton des Crêtes de Vouan. Le sentier suit la crête pour passer à son point culminant à l’altitude 960 m pour descendre ensuite vers les Cinq Chemins. Poursuivre le sentier rejoignant une route en terre au lieu-dit Crête de Chauffemerande (panneau alt.920m) prendre ensuite la direction Place des Danses pour arriver à un autre lieu-dit le Cri de Chardieu (panneau alt. 925 m). Continuer alors tout droit sur le chemin principal, en laissant à droite le sentier rejoignant le col de Ludran ainsi qu’un autre qui peu après monte sur la gauche. Un peu plus loin à une patte d’oie, laisser le chemin qui sur la gauche rejoint le lieu-dit La Place des Danses pour prendre tout droit un chemin qui après une courte descente rejoint celui emprunté au début de la randonnée. Rejoindre alors St André de Boëge par l’itinéraire emprunté à l’aller.

Pour éviter la portion identique à l’aller et au retour, au départ de la randonnée, ne pas prendre à gauche vers le sentier peu visible mais quelques dizaines de mètres plus loin un chemin sur la gauche. Le suivre, jusqu’à la bifurcation (panneau Route Forestière de Vouan alt.670m), peu avant le marais. Prendre à gauche pour aller à la Meulière à Vachat. La suite est identique.

Variantes

L’itinéraire peut aussi être parcouru dans le sens inverse avec la visite des meulières vers la fin de la randonnée. Possibilité de raccourcir la randonnée et réaliser ainsi une boucle qui évite l’aller-retour vers St André de Boëge en partant au bout de la route goudronnée après Sur Vouan (parking).

  • Dans la Montagne de Vouan nous trouvons les plus grandes meulières des Alpes. Ces meulières ont été exploitées de l’antiquité jusque vers le milieu du 19e siècle. On extrayait de la falaise des meules de moulins à farine dont la taille pouvait varier de 0,90 à 1,50 m pour une épaisseur de 30 à 40 cm.

  • Deux meules étaient nécessaires pour un moulin, une meule inférieure appelée dormante et une meule supérieure appelée tournante. Plus de 3000 meules auraient été extraites de la montagne.

Creative Commons logo

The text and images in this page are available
under a Creative Commons CC-by-sa licence.