Weisshorn - Traversée Zinalrothorn - Weisshorn - Schalihorn - Valais W - Pennine Alps W - Switzerland

Weisshorn - Traversée Zinalrothorn - Weisshorn

Schalihorn - Valais W - Pennine Alps W - Switzerland

Information
Min / max altitude1600m / 4506m
Duration2 days
Route typetraverse
Gear1 corde 50 m, 1 piolet-traction, matériel de glacier. Friends 0.3-1.5 (un jeu de 6). Taille 2 pas essentiel. Jeu de coinceurs optionnel (mais utiles). 6 dégaines assez. 5 sangles (ou plus). 4 broches de glace pour être à l'aise dans le couloirs de glace.
Glacier gear required
Source

YouTube video/topo of the ascend

Jour 1 : cabane Mountet - Zinalrothorn - bivouac Schalijoch # (+ 1800 m, 15h-19h)

Monter au Rothornjoch depuis la cabane Mountet # (3h30)

De la cabane, prendre le sentier sur la moraine et la remonter jusqu’au glacier du Mountet que l’on prend vers 3200 m. Remonter direction NE jusqu’à 3300 m puis obliquer à droite sur un replat en direction de la Pointe du Mountet 3877 m. Après 500 m de traversée ascendante, remonter un mur crevassé puis une combe à droite du point 3607 m, qui mène à la rimaye sous une langue de glace bien visible. Franchir la rimaye en général à droite (vers un rognon rocheux) et remonter sur les rochers à droite de la langue de glace jusque sur l’arête vers 3850 m (attention aux chutes de pierres…).

Rothorngrat #(4h)

Prendre l’arête d’abord facile qui mène au pied du premier gendarme. Remonter celui-ci et les suivants en restant sur le fil ou légèrement versant Mountet (ensemble de III+/IV). Le deuxième grand gendarme s’escalade sur le fil et la sortie se fait à gauche (IV). Puis les petits ressauts suivants se font encore sur le fil jusqu’au pied du 3e grand gendarme. 3 possibilités s’offrent:

  • partir sur une vire (glace) côté W et contourner le gendarme par-dessous. Solution non recommandable (verglas, rocher moyen).
  • attaquer droit sur le fil par une petite dalle jusqu’à un relais (2 pitons) et partir à droite pour remonter des feuillets (gazeux à souhait!) (IV/IV+) sur 10 m et traverser, encore à droite pour aboutir à une dalle par laquelle on rejoint l’arête.
  • attaquer droit sur le fil par une petite dalle jusqu’à un relais (2 pitons) et poursuivre tout droit par une dalle (un bon V!) puis monter sur le fil et prendre un dièdre à gauche (V, 1 piton) qui permet de rejoindre le fil. Suivre la crête sommitale de ce gendarme en restant côté Mountet jusqu’à la brèche du couloir de la voie normale. De la brèche, remonter des gros blocs sur le fil (nombreuses sangles) puis traverser à gauche pour remonter les Plaques Biner (verglas fréquent) et rejoindre le fil de l’arête. Suivre l’arête facile jusqu’au sommet en contournant le 1er gendarme par la gauche et le second par la droite.

Descente par l’arête N du Zinalrothorn # (1h30)

Du sommet, suivre le fil de l’arête (facile, mais peut être problématique si enneigé, pitons en place pour l’assurage) jusqu’au pied de la bosse que l’on atteint par une remontée de 5 m. La descente de la bosse peut s’effectuer soit en désescalade (III, dalle fracturée) soit en rappel (1x45 ou 2×22 m, spit aux relais). Une traversée horizontale sur un fil tranchant (La bourrique) amène au pied du Sphinx que l’on contourne versant Mountet (2 spits) et qui mène au pied du Rasoir. Contourner celui-ci par le versant Mountet en descendant 6-7 m. Une traversée facile versant Mountet ramène sur l’arête que l’on suit (facile) jusqu’à l’épaule (4017 m).

Épaule du Zinalrothorn (4017) - Schalihorn # (5h30)

Traverser ensuite en direction du NE en descendant obliquement. Passer une coupole neigeuse (3983 m) et une grande rimaye pour atteindre une selle de neige. Remonter ensuite la pente de neige en prenant garde aux corniches qui surplombent vers l’E. Une brèche marque le pied de l’arête S de la Pointe de Moming. La montée au sommet de la pointe S de Moming (3963 m) est facile au contraire de sa descente par l’arête N qui est très longue et exposée. Cette pointe S peut être contournée par le glacier qui borde à l’W. On reprend alors la crête aux environs du Col de Moming (3787 m). Si la montée au col est en glace, il est possible de continuer sur le glacier à l’W, en restant sur la même courbe de niveau et reprendre l’arête W qui monte directement au sommet de la Pointe N de Moming (3863 m). Cette arête ne présente aucune difficulté et en remontant dans du mixte rocher-neige on débouche au sommet de la Pointe N de Moming. La descente se fait par l’arête NNE. Elle est formée de rochers brisés et de petits ressauts qui peuvent être évités lorsqu’ils sont trop difficiles. On arrive alors au Hohlichtpass (3731 m). De ce col, la montée au Schalihorn est facile. La pente de neige est néanmoins assez raide. Quelques rochers conduisent au sommet.

Schalihorn - Schalijoch # (4h30)

La traversée du sommet au pt 3955 m est assez longue. Elle demande beaucoup plus de temps qu’il ne parait à première vue. Depuis le pt 3955 m, une crête étroite et très déchiquetée conduit à un tronçon neigeux (attention aux corniches). Rappel possible (25 m) de l’arête vers le flanc E, 15 m avant le premier grand gendarme après le sommet N (3955 m). Dans ce cas, poursuivre plus ou moins horizontalement dans le flanc E pour rejoindre l’arête en contrebas de la série de gendarmes. L’arête est ensuite constituée d’une dizaine de pointes. Pour ce dernier groupe de gendarmes, 2 solutions:

  • en les traversant (plus sûr, et magnifique),
  • en descendant dans le flanc E vers la droite (c’est-à-dire en s’éloignant du Schalijoch) par une rampe d’éboulis, puis en traversant vers le Schalijoch sous des dalles (plus rapide mais rocher très instable).

Globalement le rocher sur le faîte est bien meilleur; les nombreuses pointes en font une descente très longue mais très esthétique (4h30 depuis le sommet du Schalihorn). Le Schalijoch (3750 m) est neigeux et le refuge bivouac se trouve dans les premiers rochers du Weisshorn.

Jour 2 : bivouac Schalijoch - Weisshorn - Zinal # (+ 850 m, 15h-19h)

Montée de Schaligrat # (7h)

Du Schalijoch bivouac suivre les cairns dans une traversée ascendante vers la droite au début. Rejoindre la crête en amont d’un gendarme pointu bien marqué (gros rocher décentré). Suivre ensuite le faîte. Les gendarmes présentent de beaux passages d’escalade (III-IV), mais lorsqu’ils sont trop difficiles, ils peuvent être contournés par la droite. Quelques pitons et friends sont en “place” pour l’escalade. Vers les trois quarts de la montée, le faîte qui monte du Schalijoch se perd dans la face SE. Une arête qui prend sa source dans le versant W remplace l’arête issue du col. On rencontre sur la gauche un immense couloir. Passer l’embouchure de ce couloir et rejoindre la nouvelle crête par des dalles orientées SE. Une grosse tour rougeâtre s’escalade directement par sa face SE. Les gendarmes suivants s’escaladent ou se contournent par l’E. Le rocher sur les vires est de moins bonne qualité. Le dernier gendarme s’escalade par une magnifique longueur: un dièdre sur 15 m (1 piton en place) permet d’arriver à son sommet où un rappel est équipé (sangles) pour rejoindre une brèche qui mène ensuite facilement au sommet.

Descente par l’arête N du Weisshorn - Bishorn # (6h)

Descente longue et difficile (D) à ne pas sous-estimer. Du sommet, suivre l’arête de neige, effilée et aérienne, jusqu’au pied du promontoire rocheux qui soutient le Grand Gendarme. Celui-ci s’escalade jusqu’à mi-hauteur par son versant E. Il est aussi possible de poursuivre jusqu’au sommet sans difficulté supplémentaire. Contourner le sommet, toujours par le versant E, et reprendre la descente sur l’arête N. On parvient ainsi à un emplacement de rappel (spits + chaîne). Après 2 rappels, il faut effectuer une traversée pour rejoindre une brèche (un spit de protection au milieu). De là, deux possibilités : soit suivre intégralement l’arête avec des passages aériens et parfois délicats (1 rappel), soit s’engager dans le versant E, par des vires moyennement faciles et délitées, en rejoignant l’arête peu avant les deux dernières tours. La première tour s’escalade légèrement par la droite, en s’aidant d’un piton et d’un spit planté dans la dalle. La seconde se gravit sans difficulté et conduit sur l’arête de neige. Rejoindre une pointe rocheuse (4109 m) facilement et continuer en direction du Bishorn.

Bishorn - Zinal # (6h)

Depuis le sommet du Bishorn suivre, les nombreuses traces qui mènent à la Cabane de Tracuit. Attention aux zones de crevasses (neige molle en fin de journée). Descente directe de Tracuit à Zinal par le roc à la Vache.

Enchaînement magnifique (7 km d’arête dans une ambiance exceptionnelle), avec une belle continuité au niveau des difficultés. Très bonne qualité de rocher globalement, à condition de rester le plus possible sur le fil de l’arête.

Creative Commons logo

The text and images in this page are available
under a Creative Commons CC-by-sa licence.