Triangle du Pélago - Éperon NW (voie Demenge) - Mont Pélago - Mercantour - Argentera - France

Triangle du Pélago - Éperon NW (voie Demenge)

Mont Pélago - Mercantour - Argentera - France

Information
Min / max altitude1476m / 2370m
Duration1 day
Main facingNW
Route typereturn_same_way
Gear- Corde 2×50 m - Éventuellement quelques coinceurs et sangles
Source

Approche

Du Boréon (gîte d’étape), remonter le vallon des Erps par un bon sentier en direction du col du Guillié. Vers la cote 2100, quitter le sentier vers la droite, traverser le torrent et gagner la base du Triangle.

Voie

Les longueurs difficiles sont bien équipées.

L#| V+ |48 m| Attaquer dans une dalle, entre l’éperon NW et le point le plus bas de la face (ficellou rouge sur le premier point). Suivre les spits nettement visibles. Remonter tout droit, passer un petit surplomb (les spits s’orientent légèrement sur la gauche, sous le petit surplomb), entre des bouquets de pins. Continuer tout droit jusqu’à R1, peu visible (relais chaîné, inconfortable). L#| V |45 m| Partir vers la gauche après le premier spit pour franchir une petite arête, puis immédiatement remonter tout droit une dalle jusqu’à R2 (relais chaîné, inconfortable). Un relais plus confortable est possible quelques mètres plus haut, sur le fil de l’éperon, mais semble hors de portée avec une corde de 50 m. L#| V | | Par une courte dalle rejoindre l’épaule, passer le fil de l’éperon sur la gauche et remonter une bonne dizaine de mètres (un ou deux vieux pitons) pour rejoindre un dièdre (1 spit) à droite d’un pin. Quelques mètres après l’arbuste, par une dalle (1 spit), revenir sur le fil de l’arête et, presque en bout de corde, rechercher R3(relais chaîné) caché dans une petite niche quasiment sur le fil de l’arête (au moment de clipper le dernier spit, portez votre regard légèrement à droite, on voit le relais à ce moment-là). L#| 4 | | Remonter jusqu’à une plate-forme très confortable, sous un ressaut (relais sur becquet), 0pt. L#| 6a | | Un pas de V+/VIa (fissure en oblique droit), avec deux points, puis rejoindre, par une rampe ascendance gauche, le fil au-dessus jusqu’à R5 (relais chaîné). Il n’est pas possible d’enchaîner avec la longueur suivante si vous êtes encordés à 50 m. L#| V | | Suivre le fil jusqu’à R6 (relais chaîné).

L’itinéraire décrit ici diffère, pour les deux premières longueurs, de l’itinéraire original emprunté par Demenge et ses compagnons en 1962. L’itinéraire original débute plus à gauche, et rejoint plus tôt le fil de l’arête.

Descente

Bien que les relais de la voie soient équipés pour la descente en rappel, une descente de ce côté paraît aléatoire (risque de coincement de corde). On a préféré emprunter les rappels de “l’envol du destin”. Pour rejoindre cette ligne, de R6 traverser à droite quelques mètres puis remonter une courte cheminée (III, pas d’équipement en place) jusqu’au dernier relais de “l’envol” (il s’agit de la cheminée avec un gros arbre, pas la précédente). Lorsque vous sortez au-dessus, redescendre légèrement à droite pour trouver le relais (un bon spit récent et béton + 2 vieux spits moyens et qui tournent). Il est conseillé de ne pas sauter les premiers relais(4m-25m-30m-etc) : risque de coincement de corde. On peut enchaîner les deux derniers rappels (R2/sol), le rappel faisant exactement 50 m.

Soleil à partir de 11h30 à la mi-mai. Le pas de 6a ne pose pas de réelle difficulté.

Creative Commons logo

The text and images in this page are available
under a Creative Commons CC-by-sa licence.