Le CAC - Calanque de Sugiton - La Candelle - Provence - France
Information
Min / max altitude150m / 465m
Duration1 day
Main facingS
GearComme il faut pouvoir équiper les relais (au moins un) et que la 3ème longueur fait 50 m, il faut beaucoup de matériel : - 2 jeux de friends du n°0,5 au n°5 inclus (réf. Wild Country), - 1 jeu de bicoins (év. doubler les 5 plus gros), - 1 jeu d’excentriques, de la taille directement supérieure au plus gros bicoins, jusqu’au plus gros (n°11 Camp), - 4 sangles (plusieurs lunules, relais), - 8 dégaines. Les friends se placent très bien dans cette voie. Les excentriques peuvent bien se placer.
Source

_Très jolie voie sur coinceurs, surtout pour sa 3ème longueur. _

Approche # 1h

Depuis la faculté de Luminy, gagner le Col de Sugiton. Emprunter une large piste en face, puis le GR98-51 (sentier plus raide) en direction du Col de la Candelle. Quitter ce GR pour se diriger vers la Cathédrale et passer dessous. Remonter alors le Couloir du Candellon. Laisser sur la droite un chemin et remonter plus le couloir pour emprunter un autre chemin sur la droite qui mène à la face S de la Candelle.

Voie

Le CAC suit une ligne de fissure évidente.

L# |4c| Remonter une sorte de vaste dièdre encombré de buissons (4c, pénible) pour déboucher sur une zone peu inclinée constituant en quelque sorte le socle de la paroi. Escalader alors ce socle pour atteindre le pied de partie verticale de la paroi un peu à gauche de la fissure marquant la ligne de la voie. Faire un relais. Il est possible d’utiliser le relais sur spits de la voie « Les Fleurs du Mal ».

L#|5c/6a| Rejoindre le pied de la fissure principale de la voie. Le premier ressaut est assez compact et il est assez difficile de placer des coinceurs (5c/6a, 2 pitons qui semblent bons). Il s’agit du seul passage un peu exposé de la voie. La fissure est ensuite plus large et permet de bien se protéger. La suivre jusqu’à un bon emplacement de relais sur coinceurs juste au-dessus de petits buissons et juste avant que la fissure ne se redresse nettement. Un peu plus bas à gauche il y a le relais R2 (spits) de la voie « Les Fleurs du Mal ».

L#|6a+| Monter quelques mètres jusqu’à une strate horizontale. Ici se trouvait un ancien emplacement de relais (vieux pitons). Juste au-dessus il y a le passage clé de la voie : une fissure large pour laquelle il vaut mieux avoir prévu des gros coinceurs. Un friend n°4 ne suffira a priori pas, mais un n°5 passera (réf. Wild Country). Des gros excentriques peuvent probablement bien convenir. Le passage n’est pas exposé si on a le matériel approprié. Remonter cette fissure large sur plusieurs mètres (6a+), ensuite des fissures secondaires permettent de placer des coinceurs plus petits et la fissure principale se rétrécit. Les topos actuels et anciens mentionnent un relais R3 en pleine paroi mais il est préférable depuis R2 de sortir directement sur l’arête faîtière. Il n’y a en effet pas de bon emplacement de relais. La longueur fait alors 50 m. Si on a emprunté le relais R2 de « Les Fleurs du Mal » qui est un peu plus bas et qu’on manque de corde, alors il y est sans doute possible de confectionner un assez bon relais juste sous l’arête. Rejoindre donc l’arête faîtière en suivant la ligne de fissure principale (6a) : des beaux passages et de l’ambiance. Il est assez facile de placer des protections et on trouve dans l’ensemble seulement 2 à 3 pitons qui semblent bons. Sur l’arête faîtière il y a un relais équipé avec une chaîne.

Il est possible d’atteindre très rapidement et facilement le sommet de la Grande Candelle (465m) par l’arête en aller-retour.

Descente

Suivre l’arête faîtière facile pour rejoindre la ligne de rappel de « La Cheminée Bouisson ». 3 rappels mènent au pied de la face S de la Candelle.

Creative Commons logo

The text and images in this page are available
under a Creative Commons CC-by-sa licence.