Aiguille des Glaciers - Face NW et arête N - Aiguille des Glaciers - Mont-Blanc - Italy

Aiguille des Glaciers - Face NW et arête N

Aiguille des Glaciers - Mont-Blanc - Italy

Information
Min / max altitude2700m / 3817m
Duration1 day
Main facingSW
GearCasque, corde 30 m, piolet, crampons, sangles, peut être de quoi faire un rappel.
Glacier gear required
Source

Itinéraire très varié dont les difficultés sont liées à l’exposition et sont concentrées sur la partie finale de l’ascension de l’aiguille (rocher délité et instable). On peut s’arrêter au deuxième dôme à presque 3700 m (PD).

Itinéraire

Il faut d’abord atteindre le deuxième Dôme des Glaciers à 3700 m. Soit par le Glacier des Glaciers (très crevassé, plein S, décrit ailleurs). Soit par l’arête des Lanchettes que l’on prend soit au-dessus du refuge soit en allant vers le glacier. Du départ du refuge R. Blanc pour aller directement sur l’arête des Lanchettes : plein N en direction de l’arête par des pentes puis un couloir de neige évident (40-45°). Suivre l’arête sur son fil, en direction de l’E. Quelques passages en neige selon la saison. On rejoint le col du Moyen âge et le pied de l’arête neigeuse qui monte au Dôme des glaciers. Du PD. Suivre les dômes de neige jusqu’au pied de la grande aiguille des Glaciers.

Face W

Du Dôme à presque 3700 m, partir à droite (S) dans les pentes de neige et bien repérer un tout petit couloir où se trouve le premier spit équipé (corde ou sangle). Cette face W est galère car le rocher y est particulièrement pourrave et il ne faut pas se dévier du chemin donc bien suivre les spits équipés de sangles et/ou de cordelettes. Donc une fois ce mini-petit couloir passé, on continue à droite sur le flanc de la montagne, on monte un peu puis on redescend un peu jusqu’à repérer 2 autres spits. Ne pas aller jusqu’au long couloir qui monte vers le sommet, mais du spit, partir quelques mètres à droite avent de remonter une falaise un peu raide et repérer un spit sur la gauche ce coup-ci. Ensuite remonter tout droit en passant par la gauche l’amas de cailloux et repérer le prochain spit au-dessus dans la face. Ensuite on continue à monter sur la droite en cherchant les relais qui sont sur la gauche dans la face. On apercevra la brèche qui amène à l’arête N. Pourtant on n’ira pas dans la brèche immédiatement au-dessus, il faut faire une autre traversée par la droite, là encore repérer le spit et arriver à la brèche où commence l’arête N. Toute cette face est donc en rocher pourri donc bien le vérifier. Peu d’assurage possible en dehors des plaquettes mais la progression, à la montée, est assez facile.

Arête N

On prend donc plein S, les rochers sont griffés par les crampons. La première partie s’effectue plutôt côté français, la seconde passe plus en Italie. Le rocher est bien meilleur, on reste très souvent sur le fil, les prises sont nombreuses et évidentes et les becquets généreux. Ce qui n’enlève rien à l’ambiance impressionnante du parcours dans un décors de fou. Un gendarme un peu compliqué à descendre, quelques pas de 4 mais bon assurage possible (rappel au pire ?). La partie finale du parcours est plus facile.

Descente

Descente de l’aiguille par le même itinéraire, bien faire gaffe de ne pas descendre le couloir qui part de la brèche. Et bien remonter légèrement à flanc pour contourner l’immense gendarme et trouver l’endroit de la descente spitée. Ensuite on descend par le Glacier des Glaciers pour rejoindre la moraine et le chemin du refuge ; on peut aussi continuer la moraine (déguellasse d’ailleurs) jusqu’au parking. Cependant si cette option par le glacier est plus rapide, il faut savoir qu’en fin de saison, il est trop ouvert pour pouvoir passer, et même lorsqu’il passe, l’exposition S fait que se balader dessus l’après-midi est très souvent assez gonflé. Il existe donc l’option plus technique (mais rien de bien méchant) de la descente par l’arête des Lanchettes. Plus longue mais moins craignos. Se référer au topo adéquat !

À la descente, si l’on est jamais venu ici (donc en montant par la Kuffner ou l’Arête S), il faudra bien se rappeler de l’itiniraire de descente dans la face W. La descente est décrite dans l’itinéraire de l’arête S.

Creative Commons logo

The text and images in this page are available
under a Creative Commons CC-by-sa licence.