Voie Normale - Mont Aiguille - Vercors - France
Information
Min / max altitude1190m / 2086m
Duration1 day
Main facingNW
Route typereturn_same_way
Gear- Casque indispensable. - Rappel 2x45m obligatoire. - Certaines broches anciennes nécessitent des mousquetons à ouverture large (doigts fils) ou des sangles. - Une longe peut être utile pour s'auto-assurer sur le câble (prévoir de grands mousquetons) - 4 dégaines normalement suffisantes
Source

Sommet splendide. Itinéraire très fréquenté. On peut facilement attendre 1h au pied de la voie, même le 1er novembre ! En bonnes conditions, la voie se remonte intégralement en corde tendue. Il ne faut pas oublier d’adapter la longueur de l’encordement pour éviter à la fois le tirage et de se retrouver sans points entre les grimpeurs.

Approche# 1h30

Rejoindre le Col de l’Aupet (1627m), situé à l’W du Mont Aiguille. Depuis le S, par le hameau de la Richardière. Accès au Parking : Dans la Richardière rejoindre le chalet de “Ski de fond”. prendre une piste forestière vers l’ouest qui fait rapidement deux lacets vers le nord pour aboutir à l’aire de Parking. Ou depuis le N, par le hameau de Pellas, après Saint Michel-les-Portes. On atteint le col par de nombreux lacets. Du col, suivre le sentier sur la croupe jusqu’au pied de la face NW du Mont Aiguille: on arrive au niveau d’une plaque commémorative en latin, du CAF datée de 1933: c’est la voie de descente, pousser au Nord 150 m env., bien après une grosse cheminée, sous le gendarme de la Vierge. Des pins et des dalles couchées permettent de s’équiper ou d’attendre sereinement le départ d’autres cordées. L’attaque se trouve à gauche du gendarme de la Vierge, après quelques gradins. Une très grosse broche en fer forgé de 20 cm de haut est présente au départ.

Escalade# 2h

De nombreuses variantes sont possibles tout au long de la voie, plus ou moins faciles.

Monter par une rampe à gauche sur 15m (2) puis tout droit dans une courte cheminée (3a, un spit en inox brillant sous la cheminée) pour gagner une terrasse. Relais possible sur une très grosse broche (le même style ancien qu’en bas). Redescendre légèrement à gauche puis monter dans une cheminée sur 20m (3b) pour rejoindre des gradins. Relais possible sur deux broches en fer forgé. Traverser à droite à l’horizontale, puis remonter une autre cheminée (3a) jusqu’à atteindre des gradins. Relais possible sur une très grosse broche. Traverser à droite sur 30m, en descendant légèrement, jusqu’au départ du câble (bien visible). Remonter les rampes sur la droite (passage aérien) et atteindre l’entaille de la Vierge (plate-forme commode).

Rejoindre le départ d’un couloir de 40m soit en descendant par une brèche (malcommode, assurage possible sur une broche métallique) soit en grimpant 2 m directement au dessus de la plate-forme, puis en tirant à droite. Un point (broche). Remonter le couloir (gradins et passages en 2-3, quelques points espacés, pas de relais évident si on tire des longueurs) jusqu’à une large vire à droite. Un point au début de la vire.

La suivre à droite sur 20m (passer un petit pin). Franchir un ressaut de 20m (3a) avec deux très grosses broches, jusqu’à une autre vire, à droite du “passage des meules” (vire sous plafond). Traverser sur la gauche pour franchir les meules (câble) puis atteindre le départ de la cheminée finale. Un point au pied de la cheminée. La remonter sur 80m (3c malcommode en libre mais plus abordable en tirant au câble pour franchir les ressauts). Possibilité de relais sur les anneaux du câble. On atteint le plateau sommital par des gradins faciles. Une fois sur le plateau, rejoindre le sommet en 5-10min (à gauche).

Descente classique

Les autres itinéraires de descentes sont disponibles dans Mont Aiguille : Voies de descente.

De la sortie de la voie normale, repérer un cairn à 50m à droite, au dessus d’un couloir-cheminée. Une plaque métallique (Antoine de Ville 1492-1992) au dessus de vous confirmera que c’est le bon couloir.

Désescalader la petite cheminée pour prendre pied sur une vire caillouteuse qui donne accès à un couloir d’éboulis raides et instables, entrecoupé de deux ressauts. Descendre le couloir droit dans l’axe, sur environ 100 m de dénivelée (facile, attention aux chutes de pierres). Ne pas emprunter les différentes vires qui partent à l’horizontale à droite ou à gauche, mais rester dans l’axe de l’éboulis jusqu’à son terme. L’utilisation de rappels dans cette descente (on trouve quelques vis de points d’ancrages, vestiges de la via ferrata de 1991) est à proscrire, eu égard à l’instabilité du terrain, eu égard surtout aux cordées qui peuvent évoluer en aval ou qui sont au premier rappel. Passer rive droite une broche scellée qui permet de s’assurer sur les quelques mètres jusqu’au passage vertical où se trouvent les relais pour le premier rappel (35m - possibilité d’équiper deux rappels parallèles, un sur chaque face) permettant d’atteindre une bonne vire. Remonter légèrement sur la droite (au N) jusqu’à un pin (cairn) pour atteindre le relais d’un second rappel (45m - possibilité d’équiper deux rappels parallèles) : rappel suspendu qui amène à l’intérieur d’une faille. Descendre celle-ci, jusqu’à la “vire” de sortie, située 5 m au-dessus du fond. Suivez-la vers le nord, un pas de désescalade [u]très [/u]patiné (3a), puis passage dans une chatière (la “boite aux lettres”). Avec une 2x50 m, on tire le rappel jusque sous la chatière. Une fois sorti de la faille, longer la face vers le N pour rejoindre le sentier du retour (on passe au pied du départ de la voie des Gémeaux).

Variantes

  • Le rappel de 35m peut éventuellement se contourner en désescaladant la dernière cheminée de la voie des Tubulaires (ressauts de 3-4) 50m à droite (plus de détails).
  • Après le rappel de 35m, il est possible de descendre quelques mètres dans l’axe jusqu’à un étranglement, où se trouve un relais chaîné à l’abri des chutes de pierres. Ce rappel est une alternative au rappel de 45m, il dépose à peu près au même endroit.
Creative Commons logo

The text and images in this page are available
under a Creative Commons CC-by-sa licence.