Grand Charnier d'Allevard - Traversée S >> N - depuis Saint Hugon - Col de la Bourbière - Belledonne - France

Grand Charnier d'Allevard - Traversée S >> N - depuis Saint Hugon

Col de la Bourbière - Belledonne - France

Information
Min / max altitude800m / 2561m
Duration1 day
Main facingN
Route typeloop
GearCrampons, piolet.
Snowboarding possible
Source

Montée par le versant S

De St-Hugon, suivre la (longue) route forestière jusqu’à la Baraque de Cohardin (1248 m).

De là, 2 possibilités pour atteindre le Plan des Férices (1900 m) :

  • Prendre rive droite le sentier menant au Chalet de Pré Nouveau. Si on vient de la rive gauche, ne pas prendre le chemin de débardage juste après le pont : le début du sentier se trouve 50 m en aval. De Pré nouveau, suivre le sentier au mieux louvoyant entre les arcosses. Remonter des pentes plus raides pour atteindre le Plan de Férices (Chalet des Férices à priori recouvert par la neige).

  • Suivre rive gauche la piste qui fait un lacet et retraverse vers 1350-1400 m sous les pentes de la Grande Cristallière (traversée de dépôts d’avalanches) et gagner le Plan des Férices (attention aux plaques sous le verrou).

Du Plan des Férices, remonter SW la combe encaissée et plate des Sources du Bens, jusqu’à 30 m du Col de la Bourbière. Monter NW jusqu’à un replat à 2420 m. Prendre alors plein N sur une vague croupe menant à la crête entre le sommet central rocheux et le sommet E neigeux. Rejoindre l’un ou l’autre sommet par la crête.

Descente par la face N] # 850m

La face N du Grand Charnier d’Allevard est assez complexe. L’itinéraire emprunte des petites couloirs menant à des pentes suspendues au-dessus de petites barres, qui s’évitent en traversant vers d’autres couloirs. Les passages les plus raides se trouvent dans ces traversées : 50°/3 m, ou même saut d’1 à 2 m selon l’enneigement. Il y a plusieurs itinéraires possibles. Le plus souvent en condition est décrit ci-dessous.

La face N possèdent plusieurs entrées :

  • droit sous le sommet E pour rejoindre une large pente

  • depuis la crête au pied du sommet E, directement dans cette pente

  • depuis la crête au pied du sommet central, par un petit couloir à 35°/15m puis plongeant à 45° dans la face

  • depuis le sommet central par une rampe difficile à trouver à vue menant au couloir précédent (repérage plus que conseillé)

La pente sous le sommet E se transforme en couloir, et 100 m sous le sommet, une première barre nécessite de traverser à gauche dans un autre couloir surmonter d’une barre, constituant la suite du couloir près du sommet central (en venant de celui-ci, il faut d’abord traverser à droite). Au-dessous, descendre droit puis en traversée vers la droite et atteindre le sommet d’un couloir oblique descendant vers la gauche. Plus bas, il y a plusieurs possibilités : en traversant vers la droite, ou vers la gauche pour rejoindre le couloir issu du sommet W. Ça passe aussi tout droit par bon enneigement. On sort ainsi des difficulté vers 2200 m.

Descendre la belle pente du cône jusqu’au replat à 1700 m. De là, plusieurs possibilités :

  • Rejoindre le Ruisseau de Cohardin (arcosses), puis un chemin de débardage. Le suivre jusqu’à la Baraque de Cohardin.

  • Remonter sous la Grande Cristallière à un collet à 2080 m environ. Descendre versant NE dans de belles pentes. Vers 1500 m, traverser vers le NW (arcosses) pour rejoindre un chemin de débardage menant au chemin ci-dessus (repérage possible à la montée).

  • Les difficultés font 350 m, du sommet à 2200 m environ. Cette partie est exposée au-dessus de petites barres parsemant la face.

  • La pente des difficultés est de 45°/200 m puis 40°/150, plus des passages de 50°/3 m. Le cône est à 25-35°/500m.

  • Orientation :

    • Montée NE, puis SE, puis S.
    • Descente N, puis NE.
Creative Commons logo

The text and images in this page are available
under a Creative Commons CC-by-sa licence.