Albaron - Par le Glacier du Colerin (voie normale depuis Avèrole) - Albaron - Graian Alps - Charbonnel - France
Albaron - Par le Glacier du Colerin (voie normale depuis Avèrole)

Albaron - Par le Glacier du Colerin (voie normale depuis Avèrole)

Albaron - Graian Alps - Charbonnel - France

Information
Min / max altitude1820m / 3637m
Duration2 days
Main facingSE
Route typereturn_same_way
Glacier gear required
Source

Itinéraire à skis

Montée

Du refuge d’Avérole, emprunter le vallon SW du Veilet ou la croupe, si elle est plus rassurante jusque vers 2800 m. Traverser alors à gauche pour contourner une cote rocheuse. Poursuivre au N sur les moraines. On peut passer au pied de la Selle de l’Albaron, ou bien plus au N, contourner les séracs à gauche de l’éperon rocheux. Il reste la croupe glaciaire a franchir, elle peut être rendue délicate par des corniches et de la neige soufflée (plaques). On s’approche finalement du sommet à ski, avant de les troquer contre une paire de crampons et une corde pour passer un petit couloir de rochers et de neige dure (20 m, passages de III) Le couloir est équipé d’anneaux en aciers (type via ferrata) et d’une main-courante (en piteux état en avril 2016). Il y a un relai environ 5 mètres sous le plateau sommital (accès pas commode depuis le haut) et un anneau sur un rocher plat directement sur ce plateau sur lequel il est possible de tirer un rappel (corde de 40 m mini)

Descente

Par le même itinéraire.

Variante par les Chalanchottes

Descendre par l’itinéraire de montée jusqu’à la fin du bombement glaciaire (3400 m environ), de là bifurquer SSW (main droite) le long des pointes de l’Ouillarse. Suivre la longue combe S (névé sur la carte) puis le ruisseau jusqu’à l’oratoire Notre-Dame de la Garde. Variantes multiples. Longue descente S très continue et qui transforme vite.

Itinéraire à pieds

Montée

Du refuge, prendre le sentier évident qui part plein N vers le col de la Bessanèse (vaut mieux le repérer la veille ou demander au gardien).

Vers 2300-3500 m , prendre un sentier qui part vers la gauche (petit panneau blanc) et suivre ce sentier transversal qui mène au “Clapier de Rocafort” (une zone de gros blocs et d’éboulis, en fait), direction W / NW.

Partir assez vite à droite, après environ 500 m dans des pentes d’herbes, on rejoint facilement le clapier Attention, avant le clapier de Rocafort, le sentier se divise en plusieurs petites sentes….facile de prendre la mauvaise (pas râté d’ailleurs …!). Le chemin le plus rapide passe par la droite (en montant) de la zone des blocs : ne pas aller jusqu’au ruisseau !

Après la zone de clapier, il faut remonter des moraines (deux petits chemins y serpentent) jusqu’à prendre pied sur le glacier du Colerin….ou ce qu’il en reste : en fait, la fin de la zone morainique se confond avec le reste de la zone d’éboulis, et l’on peut marcher sur le glacier sans s’en rendre compte, attention donc.

Option normale

Entre le glacier du Colerin et celui de l’Albaron, vers 3220 m , il y a une zone d’éboulis plus raide que l’on a franchie par la gauche (une petite cascade se jette depuis une dalle dans le glacier du Colerin). Après ce passage, on peut chausser enfin les crampons ! Remonter d’abord plein N le glacier (pente à 30°) pour éviter les crevasses plutôt bouchées sur la gauche, puis prendre la direction du N / W pour atteindre la selle d’Avérole (vers 3471 m). Lieu pratique pour une pause. Attention , en longeant trop à droite le sommet, on risque de recevoir quelques cailloux et blocs de glace. On rejoint le glacier du Grand Fond en contournant le sommet par la gauche (direction NE), et la pente est plus douce jusqu’à la rimaye. Vue splendide depuis l’arête sur le glacier des Évettes (attention aux corniches) La pente terminale est de 40° (attention aux conditions) et débouche sur le ressaut rocher terminal du sommet. Ce ressaut se franchit par une cheminée, équipée : plaquettes, cordes fixes : attention en début de saison ou après chutes de neige, l’équipement disparait !! Passage rocheux de III max, aux conditions très variables.

Option Évettes

Au sortir de la moraine du Colerin, viser au plus direct si possible la selle des Évettes : à faire par bon enneigement : dalles rocheuses sous-jacentes sinon rejoindre la selle par une large écharpe à droite Sortie vers 3380, de la suivre la voie normale depuis les Évettes. cet itinéraire permet de rendre la traversée de l’Albaron très agréable

Descente

Attention au rappel depuis le sommet : les plaquettes se situent 2 à 3 mètres sous le plateau sommital, pas forcément faciles à atteindre à la descente (assurage délicat du second).

Option normale

Par le même chemin.

Descente par le glacier du grand Fond

Après le rappel, prendre le glacier au large puis vers 3300 m (zone évidente) plutôt rive droite (attention, pas forcément débonnaire) puis franchement rive droite ; fin de la zone glaciaire vers 2900 m. On rejoint les alpages par un passage à droite de la cascade évidente issue du glacier ; ensuite chemin carrossable fastidieux (à couper vers 2000 m, à gauche, évident) jusqu’au parking.

À skis

  • Une grande traversée au milieu, mais les vallonnements sont jolis, préférer un itinéraire en traversée (Grand Fond, Chalanchottes ou Vallonnet)

  • Un ressaut soutenu en S4 sur 50 m (bombé glaciaire), à faire en neige dégelée ! attention aux plaques en hiver.

  • Bien au soleil en journée.

À pied

  • Course en face SW puis avec un basculement en face N, ne pas oublier la veste coupe-vent et les gants.

  • L’endroit le plus paumatoire est la zone du Clapier de Rocafort.

  • La difficulté principale réside dans la cheminée terminale ou l’accès à la selle des Évettes, parfois raide. Si les conditions sont sèches, c’est de l’escalade en III. Mais quand c’est en mixte, elle se transforme en goulotte au passage parfois technique et délicat.

Creative Commons logo

The text and images in this page are available
under a Creative Commons CC-by-sa licence.