Petit tricotage - depuis le Col du Glandon - Aiguilles de l'Argentière - France
Petit tricotage - depuis le Col du Glandon

Petit tricotage - depuis le Col du Glandon

Aiguilles de l'Argentière - Belledonne - France

Information
Min / max altitude1600m / 2915m
Duration1 day
GearCrampons, piolet.
Source

[center][b]Le topo dont vous êtes le héros ![/b][/center]

L’itinéraire emprunté est à préciser dans la sortie : Indiquer le numéro de la variante en le précédant d’un “+” pour la montée, d’un “-” pour la descente et d’un “+-” pour un aller retour. Le nom du sommet ou du col peut être indiquer entre parenthèse. Exemple: Tricotage raide: +1a¹ » +3a » -3b » +5a² » -5b² » +7a » -7b » +8b » -8a¹ » -6a² » +2a² » -2b² » -1b¹

Pour avoir une idée de ce qui vous attend selon les conditions, reportez-vous à la fin de la description.

[b][u]1) Approche[/u][/b] [b]1a) Casse de l’Argentière[/b] (2400m, +800m/+500m) [b]- 1a¹ :[/b] Du Sappey d’en Haut (1592m), suivre la route jusqu’au lacet 1766m. Remonter la Combe des Sources du Glandon rive gauche puis se diriger vers le Col de la Combe. Remonter des pentes SE vallonées jusqu’à 2400m. [b]- 1a² :[/b] Du Col du Glandon (1924m), se diriger vers le Col de la Combe, en traversée N (raide) ou S (herbe) sous le Carrelet. Remonter des pentes SE vallonées jusqu’à 2400m. Itinéraires possibles : +2a, +3a, 6a

[b]1b) Plan des Troix Eaux[/b] (2100m, +500m/+200m) [b]- 1b¹ :[/b] Du Sappey d’en Haut (1592m), suivre la route jusqu’à Sous le Col d’en Bas, descendre vers le Torrent du Glandon et le traverser. Contourner une petite barre rocheuse par la droite puis tirer à gauche pour rejoindre la Combe de la Croix. La remonter pour atteindre le replat du Plan des Troix Eaux à 2100m. [b]- 1b² :[/b] Du Col du Glandon (1924m), prendre le sentier de la Combe de la Croix, en traversée N (raide) sous le Carrelet puis dans des pentes E raides. Il rejoint la Combe de la Croix vers 2030m. La remonter pour atteindre le replat du Plan des Troix Eaux à 2100m. [b]- 1b³ :[/b] Du virage 1766m, prendre le sentier de la Combe de la Croix, en traversée ascendante NNW. Il rejoint la Combe de la Croix vers 1954m. La remonter pour atteindre le replat du Plan des Troix Eaux à 2100m. Itinéraires possibles : +1c, +1d

[b]1c) Glacier du Piniollet[/b] (2420m, +320m) Du Plan des Troix Eaux, prendre SW et remonter une pente NE soutenue. Atteindre le Glacier du Piniollet par un petit couloir plus raide sortant sur un replat à 2350m. Suivre le glacier jusqu’au pied de la Brèche du Cos à 2420m environ. Itinéraires possibles : +2b, +3b, +4a, +5a, -1b

[b]1d) Plan de l’Argentière[/b] (2400m, +300m) Du Plan des Troix Eaux, suivre la combe jusqu’à 2150m. Prendre SW et remonter des pentes NE pour passer le verrou et atteindre le Plan de l’Argentière à 2400m. Difficulté ski : S2/S3 Itinéraires possibles : +1e, +1f, +4b, -1b

[b]1e) Glacier Oriental de l’Argentière[/b] (2610m, +210m) Du Plan de l’Argentière, 200m de long après le verrou, monter dans une pente raide plein N (40-45°/100m) pour accéder au Glacier Oriental de l’Argentière. Poursuivre sur le glacier jusqu’au pied de la Brèche de Reynier à 2610m environ. Difficulté ski : S4 Itinéraires possibles : +5b, +6b, +7a, -1d

[b]1f) Glacier Occidental de l’Argentière[/b] (2620m, +220m) Du Plan de l’Argentière, prendre W puis SW en direction de la Brèche de l’Argentière. Vers 2550m, prendre S pour monter sur le Glacier Occidental de l’Argentière jusqu’au pied de l’Aiguille d’Olle à 2620m environ. Itinéraires possibles : +7b, +8b, -1d Difficulté ski : S1

[b][u]2) Brèche du Cos (2550m)[/u][/b] Entre la Tête W des Cos et l’Aiguille de Capdepon, se trouvent 2 brèches séparées par une petite aiguille. Sur IGN, la dénomination est erronée: elles se trouvent sous “Coup de Sabre du Piniollet”. Celui-ci est en réalité à l’W de la pointe 2711m. Cette pointe est l’Aiguille de Capdepon, la Pointe Elisabeth se trouvant à l’W du Coup de Sabre et à l’E de l’Aiguille de la Combe. Cette dernière est à la bonne place, au point 2747m. Itinéraires possibles : 1a par -2a , 1c par -2b

[b]2a) Versant S[/b] (+150m) De la Casse de l’Argentière, prendre plein N en direction de 2 couloirs S menant aux 2 brèches. Remonter le couloir de son choix (40-45°/100m). [b]- 2a¹ :[/b] Brèche E: couloir étroit et plus rapidement déneigé (souvent inskiable début mai). [b]- 2a² :[/b] Brèche W: couloir plus large et skiable plus longtemps. De la brèche, on peut poursuivre par la crête jusqu’à la Tête W des Cos (skiable par bon enneigement).

[b]2b) Versant N[/b] (+130m) Du Glacier du Piniollet, prendre plein S et remonter des pentes N à 40°. Les 2 sorties aux brèches E et W sont semblables (45°/50m). [b]- 2b¹ :[/b] Brèche E [b]- 2b² :[/b] Brèche W Pour une traversée, préférer la brèche W, car son couloir S est plus large.

[u][b]3) Coup de Sabre du Piniollet (2617m)[/b][/u] Sur IGN, la dénomination est erronée: voir 2). Itinéraires possibles : 1a par -3a , 1c par -3b

[b]3a) Versant S[/b] (+220m) De la Casse de l’Argentière, remonter en direction du Col de la Combe jusqu’à un replat à 2500m. Prendre N vers le Coup de sabre et l’atteindre par un petit couloir S à 35°.

[b]3b) Versant N[/b] (+200m) Remonter le Glacier du Piniollet vers l’W. Vers 2520m, prendre S et remonter le couloir N (45°/100m, sortie à près de 50°/10m).

[b][u]4) Brèche NE de Reynier (2540m)[/u][/b] La Brèche NE de Reynier se trouve au pied de l’arête NE de l’Aiguille Reynier et au pied de l’arête SW de la petite pointe cotée 2560m. Itinéraires possibles : 1c par -4a , 1d par -4b

[b]4a) Versant SE[/b] (+120m/+10m) Remonter le Glacier du Piniollet vers l’W. Vers 2500m, prendre NE et atteindre l’arête entre la pointe 2560m et l’Aiguille Reynier. Cette brèche s’atteint par une simple remontée de 10m en descendant de 2b ou 3b.

[b]4b) Versant NW[/b] (+140m) Du Plan de l’Argentière, rejoindre les pentes NE au dessus du verrou. Atteindre le pied du couloir NW à 2450m. Remonter le couloir, étroit sur le haut (45°/100m) et sortir à la brèche.

[b][u]5) Brèche S de Reynier (2660m)[/b][/u] La Brèche S de Reynier se trouve entre l’Aiguille de la Combe et l’Aiguille Reynier, au pied de son arête S. Elle est divisée en 2 par un gendarme. Itinéraires possibles : 1c par -5a , 1e par -5b

[b]5a) Versant E[/b] (+240m) Remonter le Glacier du Piniollet vers l’W jusqu’au pied du couloir E menant à la brèche. Gravir le couloir (43°/50m) et sortir à la brèche. [b]- 5a¹ :[/b] Sortie au N du gendarme. [b]- 5a² :[/b] Sortie au S du gendarme, préférable pour une traversée.

[b]5b) Versant W[/b] (+50m) Du Glacier Oriental de l’Argentière, prendre E et remonter un des 2 couloirs W menant à la brèche. [b]- 5b¹ :[/b] Couloir sortant au N du gendarme. [b]- 5b² :[/b] Couloir sortant au S du gendarme, plus large.

[b][u]6) Col de la Combe (2656m)[/b][/u] Le Col de la Combe est séparé en 2 par une petite aiguille. Itinéraires possibles : 1a par -6a , 1e par -6b

[b]6a) Versant SE[/b] (+255m) De la Casse de l’Argentière, atteindre le pied du col. [b]- 6a¹ :[/b] Sortie S: remonter le couloir SE encaissé, à pied sur les 20 derniers mètres. Attention aux chutes de pierres en journée. [b]- 6a² :[/b] Sortie N: remonter une vire donnant accès à un petit couloir suspendu menant au col (45-50°/30m, expo).

[b]6b) Versant N[/b] (+45m) Remonter le Glacier Oriental de l’Argentière plein S jusqu’au col. Le col s’atteint par gravité en descendant de 7a ou 8a. Difficulté ski : S3

[b][u]7) Brèche du Chien (2770m)[/b][/u] La Brèche du Chien se trouve sur l’arête N de l’Aiguille d’Olle. Elle présente un rocher de 3-4m ayant la silhouette d’un chien assis lorsque l’on regarde la brèche de face et de loin (visible des 2 versants). Itinéraires possibles : 1e par -7a , 1f par -7b

[b]7a) Versant E[/b] (+160m) Remonter le Glacier Oriental de l’Argentière vers le SW, puis vers l’W pour atteindre la brèche en rive gauche du glacier. Difficulté ski : S3

[b]7b) Versant W[/b] (+150m) Du Glacier Occidental de l’Argentière, prendre S jusqu’à 2700m, puis plein E et remonter le petit couloir menant à la brèche. Difficulté ski : S4 si on chausse à la brèche, S3 si on chausse 20m plus bas.

[b][u]8) Aiguille d’Olle (2885m)[/b][/u] Itinéraires possibles : 1e par -8a , 1f par -8b

[b]8a) Versant NE[/b] (+275m) Remonter le Glacier Oriental de l’Argentière vers le SW jusqu’à la rimaye au pied de la face NE, à 2780m environ. La face présente 3 couloirs au S de la Brèche du Chien, sortant à l’épaule E à 2860m. De l’épaule, suivre l’arête E jusqu’au sommet (difficilement skiable, souvent mixte ou sec). [b]- 8a¹ :[/b] Couloir de gauche: Remonter le couloir, rectiligne mais présentant une étroiture au milieu (45-50°/100m). Sortie sur l’arête E que l’on suit pour atteindre l’épaule. [b]- 8a² :[/b] Couloir central: Le départ est commun avec le couloir de gauche, puis prendre à droite par un passage plus raide (50°), qui se couche pour sortir sur l’épaule (45°/100m). [b]- 8a³ :[/b] Couloir de droite: Remonter le couloir jusqu’à 10m de l’arête N (45-50°/70m). Traverser vers la gauche en passant une arête neigeuse (passage à 50-55°) pour rejoindre le couloir central, ou sortir sur l’arête N (corniche) et la suivre jusqu’à l’épaule.

[b]8b) Versant NW[/b] (+265m) Du Glacier Occidental de l’Argentière, prendre S pour atteindre le pied du couloir NW. le remonter jusqu’à l’épaule E à 2860m (40-45°/100m). De l’épaule, suivre l’arête E jusqu’au sommet.

[b][u]Surprises[/b][/u]

[b]2)[/b] En mai, un jour de plafond de plus en plus bas, vous avez suivi l’IGN pour traverser le Coup de Sabre S » N et vous êtes arrivé à la Brèche des Cos. Vous vous reposez un peu après avoir évité de chuter dans les 5 rimayes du couloir S (celui menant à la brèche W, pensant que le Coup de Sabre est au sommet du plus étroit…). La neige commence à tomber. Les choucas (une quinzaine) vous ont repéré et commence par balancer vos skis dans le couloir (vous les aviez seulement poser sur la belle plateforme de la brèche en neige béton), puis votre sac, et votre bouffe. Vous vous retrouvez en collant et micropolaire à 2500m par -5°C sans skis ni crampons. Ils n’ont plus qu’à attendre à la rimaye que vous tentiez de descendre, ou à la brèche que vous vous refroidissiez… Et puis non, ils n’attendent pas et commencent déjà à vous picorer les mollets. GAME OVER.

[b]8b)[/b] Au printemps, il a neigé 50cm dans la semaine, mais ce n’est plus l’hiver et le risque est retombé à 2. Vous avez atteint l’Aiguille d’Olle par le couloir NE sans problème, la descente en NW promet d’être poudreuse. Vous êtes seul et pas de trace de ski, alors qu’il y a foule à la Brèche de l’Argentière, mais vous ne remarquez pas les traces de lièvre remontant le couloir NW. Vous vous engagez dans le couloir, gros gavage comme prévu. Au pied du couloir, vous traversez sous les rochers pour atteindre une zone non atteinte par les coulées que vous avez provoquées en descendant. Au sommet de votre pente vierge, vous vous demandez s’il n’y a pas de plaque, vous jugez la neige et décidez de revenir en traversée vers les coulées. Vous remarquez alors les traces du lièvre… Craaac, une plaque d’1m50 d’épaisseur et de 150m de largeur commence à glisser, la cassure est à 10m au dessus de vous, au niveau de la galerie que le lièvre a creusé pour fragiliser les ancrages. Vous êtes rapidement enseveli. GAME OVER.

[b]1a)[/b] Fin mai, beau temps, après 1200m de tricotage vous vous retrouvez à 9h dans la Casse de l’Argentière. Vous aviez prévu de continuer, mais vous avez oublié votre bouffe à la voiture et vous vous êtes nourri de 5 noisettes et 2 amandes durant le tricot. Vous décidez d’en rester là, mais vous voulez profiter du soleil en vous arrêtant sur une bosse déneigée. Vous choisissez le meilleur rocher pour une sieste, mais quelque chose vous intrigue: il vous semble avoir déjà vécu cet instant. Vous faites le tour du rocher et remarquez une grosse pierre “caractéristique” car constituée de strates rouges et noires. Vous la soulevez et découvrez… un Yabon ! Que vous avez déposé là l’été dernier après un peu d’alpinisme dans le coin. Vous le mangez et repartez pour 1000m de tricot.

Creative Commons logo

The text and images in this page are available
under a Creative Commons CC-by-sa licence.