Mont Elbrouz / Эльбрус - Sommet W par la face S depuis Azau - Mount Elbrus - Russia
Mont Elbrouz / Эльбрус - Sommet W par la face S depuis Azau

Mont Elbrouz / Эльбрус - Sommet W par la face S depuis Azau

Mount Elbrus - Russia

Information
Min / max altitude3470m / 5642m
Duration2 days
Main facingS
Source

J1: Montée à Diesel Hut

A Azau il y a le vieux téléphérique en 2 tronçons qui monte à Mir (3469 m) pour 500 Rb, ou le nouveau télécabine pour 600 Rb. Sinon par les pistes.

De Mir on peut encore prendre le très historique télésiège coloré une place pour Garabashi à 3703 m. Soit à 5 minutes des fameux, et tout autant historique que très laid Barrels. Le nouveau télésiège 6 places devrait être mis en service pour l’hiver 2006, il montra presque à 3800 m. Soit non loin du refuge ultra moderne en forme de tuyeau lui aussi, vers 3900 m et très cher car luxueux.

Selon son acclimatation on peut monter à la Diesel Hut à 4062 m en se tenant plutôt vers l’W si l’on n’est pas encordé, les ratraks passant généralement sur une zone crevassé à droite en montant.

La Diesel Hut est donc l’ancien entrepôt du refuge historique qui a brulé en 1998. Chambres ou dortoir confortable, assez chaudes, 2 cuisines avec gaz. Géré par le Club 7 summits. 500Rb (toujours en 2015)

Il y a aussi des espèces de container de chantier 10 minutes plus haut faisant office de refuge. Ou des emplacements de tentes sur la moraine au-dessus des containers-refuges de l’équipe de secours (à l’E des refuges).

Généralement de là on monte aux rocks Pastukhov à 4600 m pour s’acclimater.

J2: Ascension du sommet

Si l’on est à pied partir d’au moins 4000 m car le sommet est loin. Mais à savoir qu’ici de nombreux taxi-ratrak montent à 5100 m, pour 5000rb (environ 90 euros)! Ou vous redescendent…

Et de 4000 m à 5100 m c’est tout droit dans la pente sur, ou à proximité, de l’autoroute crée par les machines. A 5100 m les machines ont fait une plate-forme pour faire demi-tour et de là, on prend à flanc au NW jusqu’au col séparant les deux sommets. Peu après le col on trouve une pente un peu plus raide (30°-35°) et plus ou moins à flanc. La partie qui flirte avec les 40° sur à peine 100 m est équipée de cordes fixent sur poutre métallique. De là, on arrive sur le plateau sommital puis le petit point culminant.

On pourra enchaîner avec le sommet E, ou redescendre par le même itinéraire.

Malgré toute cette assistance mécanique potentielle on va suffisamment haut pour que l’acclimatation soit prise au sérieux. Les télésièges de la station de Cheget avant Terskol montent à 3070 m et de là, on peut aller à 3456 m pour une vue incroyable sur toute la face S du volcan. Ou alors aux télescopes au-dessus de Terkol à 3100 m d’où l’on peut poursuivre à 3700 m. En effet tout le versant de la voie normale jusqu’à bien 3800 m fait plus penser à un chantier qu’autre chose…

Lever de soleil incroyable sur tout le Caucase central, on voit jusqu’au Mt Kazbek, donc tous les 5000 de la chaîne.

Le gardien de la Diesel Hut loue volontiers son snowboard, la limite de la neige se situant généralement vers 4200 m au moment le plus sec.

Il ne pleut évidemment jamais là-haut, le chemin en neige est sur-tracé, des drapeaux balisent le chemin jusqu’au col à 5300 m mais… attention au mauvais temps qui peut extrêmement vite dégénérer en vent violent, froid arctique, jour blanc.

Et l’ambiance mécanique, la sur-fréquentation, les problèmes posés par l’altitude, la renommée du sommet dans l’immense Russie donne une ambiance assez folklo..!

Creative Commons logo

The text and images in this page are available
under a Creative Commons CC-by-sa licence.