- Sentier O.N.F. de Vaudaine - forêt domaniale de Livet et Gavet - Cabane de la Petite Vaudaine - France

- Sentier O.N.F. de Vaudaine - forêt domaniale de Livet et Gavet

Cabane de la Petite Vaudaine - Belledonne - France

Information
Min / max altitude713m / 1790m
Duration1 day
Main facingS
Route typereturn_same_way
Gear- Piolet en cas de restes de névés ou terrain humide. Grosses chaussures hautes.
Source

De la route Grenoble - Bourg d’Oisans (RD1091) on voit très bien ce vallon escarpé de la Vaudaine, grande brèche entre les Vans à l’W (gauche) et le Pic de la Fare à l’E (droite). De profonds ravins et combes avec leurs cascades laissent penser que le grand cirque tout en haut est inaccessible, avec ses sommets entre 2400 et 2600 m. En fait il y a bien un moyen d’accès unique grâce au sentier de l’O.N.F., intelligemment tracé et régulièrement entretenu. Cependant sa ligne générale jusqu’à la cabane est quasi perpendiculaire aux courbes de niveau avec d’innombrables lacets; de plus sur la carte I.G.N. le tracé est très discret. Le gros dénivelé, des pentes soutenues et des passages aériens exposés font que c’est une longue randonnée à ne surtout pas sous-estimer !

Montée

Partir derrière le monument de la Résistance par sa droite pour prendre une large piste en forêt qui longe le grillage de la carrière. Cette piste en bon état va vers le N et passe d’abord le long du ruisseau de Vaudaine pour ensuite tirer à main-droite vers l’impressionnant Pic de la Fare] (2139 m) Vers 950 m arriver sur le sentier O.N.F. proprement dit. A son début en forêt passer à côté d’une petite cabane forestière (bon état), ouverte. Puis attaquer la montée du vallon, plein N, sentier très raide malgré ses nombreux lacets, parfois à flanc du grand ravin de Vaudaine (avoir le pied sûr : chute interdite!) Un court passage contre le flanc rocheux W du Pic de la Fare est pénible à cause de la caillasse (encore plus à la descente) Un petit câble permet d’enjamber un rocher. Arriver à la première difficulté vers 1410 m : passer le grand ravin de la Fare (couloir d’avalanche), avec son torrent. Ensuite franchir un 2e cours d’eau par une courte descente dans la draye, assez délicate car glissante, mais sécurisée par un câble plus long. Jusqu’à présent l’itinéraire était sur les rives gauches des ruisseaux et torrents; juste au-dessus d’une cascade, passer sur une rive droite en franchissant un torrent avec un bon débit : c’est la 2e difficulté (si le courant est trop fort possibilité de continuer sur une dizaine de mètres pour traverser à un endroit plus étroit et rejoindre à flanc le sentier bien visible au-dessus). C’est le 1/3 supérieur du parcours : la forêt s’éclaircit avec des mélèzins, le sentier s’élargit. Arriver à des alpages. Le grand cirque sommital se révèle, grandiose ! Bouquetins, mouflons, chamois, sont sur les pentes des sentiers de la Petite Vaudaine. Au-dessus de la forêt domaniale, la cabane de la Petite Vaudaine, en bon état, appartient à l’O.N.F. Elle est laissée ouverte volontairement ! Les chasseurs de chamois du coin participent à son entretien (on est prié de ne rien n’y laisser, et d’accepter le fait que les chasseurs sont prioritaires pour le bivouac durant la période de chasse) Dénivelé cumulé à la montée = environ 1180 m

Descente

Par le même itinéraire. Être très attentif aux passages exposés !

Au-dessus de la cabane

Aller au Col de la Petite Vaudaine, 2370 m, ou plus dur encore le Col de la Passure, 2445 m, tout au N. Intéressante randonnée, mais difficile et bien plus longue, est le balcon des Escombailles et son Pas sous les Vans (topo de P. Sombardier : voir ci-dessous) Tout ceci permet de passer la ligne de crête Vans - Pic de Mirebel, pour aller sur le versant NW rejoindre éventuellement Chamrousse ! À l’E, le Col de l’Homme de Bâton , 2292 m, semble hors-sentier et complètement confidentiel.

  • Un petit parking est possible à l’entrée de la carrière en pleine activité pour l’énorme chantier E.D.F. (jusqu’en 2015) du tunnel et usine hydrauliques sous le massif de Belledonne (bien se garer et bien fermer les véhicules, car intense trafic de PL pour la carrière !) Ne pas se garer devant le monument.

  • Les câbles et spits sont régulièrement changés.

  • Au printemps, pour traverser les grands ravins ou combes avec leurs torrents tumultueux, sans compter les couloirs d’avalanches, les difficultés augmentent alors beaucoup (piolet obligatoire).

Creative Commons logo

The text and images in this page are available
under a Creative Commons CC-by-sa licence.