Col des Chasseurs (Peuterey) - en boucle - Col des Chasseurs (Peuterey) - Mont-Blanc - Italy
Col des Chasseurs (Peuterey) - en boucle

Col des Chasseurs (Peuterey) - en boucle

Col des Chasseurs (Peuterey) - Mont-Blanc - Italy

Information
Length14000m
Min / max altitude1550m / 2740m
Duration1 day
Route typeloop
Gear- Rappel : 2×25 m minimum si on descend versant E, vers Borelli. Pas de rappel E-W. - Longe de via ferrata - Piolet et crampons si enneigé, crampons conseillés pour le glacier de Fréney selon l’endroit où on le traverse.
Source

Balade très variée combinant plusieurs activités : randonnée, via ferrata (*2), marche sur glacier (option) ; à cela, on peut associer une nuit en refuge (Borelli ou Monzino)… et faire le tour dans un sens ou l’autre.

Itinéraire

Dans le sens Borelli » Monzino. Du Freney, traverser rive gauche et prendre la route qui descend pour rejoindre l’intersection avec le chemin du refuge Borelli (1/2h). Monter au refuge Borelli (via ferrata à l’ancienne - 2h1/2), suivre les traces de sentiers (cairns) qui mènent à l’attaque de l’arête S de Peuterey. Au niveau de l’attaque du col, quitter les cairns et traverser horizontalement pour gagner l’attaque (plateforme, 1h). Deux passages possibles. Deux gros points jaunes successifs marquent le commencement du passage N. Celui-ci est probablement moins équipé que le S. Des coinceurs pourraient être prudents.

Passage S

Monter le couloir en suivant le câble (1/2h). De l’autre côté, l’itinéraire de descente est nouvellement complètement équipé en continu de câbles jusqu’au glacier de Fréney.

Passage N

Plus sauvage, à compléter.

Prendre pied sur le glacier (recouvert de cailloux, 1h 1/2) Quitter très rapidement le glacier pour se retrouver sur de très belles dalles plates. Traverser en descendant, en se méfiant des séracs qui menacent. Ou traverser plus directement à niveau si on désire rejoindre le refuge vers lequel il faudra remonter après la traversée. Le glacier est bien crevassé et même s’il est largement recouvert de pierres, la glace est suffisamment apparente pour que les crampons soient nécessaires (selon la saison, et selon le chemin choisi). Retrouver le chemin de Monzino au niveau du haut de la via ferrata (2300 m environ).

Évidemment, on essaye d’éviter le brouillard, contrairement à nous : si par bonne visibilité on ne peut rater les bons couloirs, par temps de brouillard on peut facilement commencer à monter dans d’autres couloirs ne débouchant pas. On trouvera alors des vieux spits, des vieux bouts de corde, une plaque commémorative qui laissent croire qu’on pourrait être dans le bon itinéraire jusqu’à se retrouver presque jusque sur l’arête mais coincé. La traversée E-W paraît préférable : l’équipement ancien qui ne permet pas une protection aisée de l’accès à Borelli est, tant qu’à faire, plus acceptable à la montée ; à l’inverse, pour Monzino l’équipement est tout récent et permet de se protéger facilement ; l’ascension rocheuse du versant E est facile mais amusante ; les pentes herbeuses de la face W peuvent être un peu fastidieuses à remonter.

Creative Commons logo

The text and images in this page are available
under a Creative Commons CC-by-sa licence.