Ball pass - de la Tasman Valley à la Hooker Valley - Ball pass - New Zealand

Ball pass - de la Tasman Valley à la Hooker Valley

Ball pass - New Zealand

Information
Min / max altitude750m / 2121m
Duration2 days
Route typetraverse
Glacier gear required
Source

Jour 1

Montée par la Tasman Valley aux environs de Caroline hut (refuge privé). Départ du parking au bout de la Tasman Valley Road. Une piste en bon état mène à ce parking. Le début de la marche se fait sur une piste très chaotique réservée aux 4*4. Suivre cette piste plus ou moins tracée rive droite de la moraine qui longe le Tasman Glacier. La piste très caillouteuse se transforme au bout d’une heure de marche environ en chemin puis en trace dans la moraine effondrée (dû au recul glaciaire). Suivre le balisage : triangles orange et cairns. Atteindre Ball Hut (4 à 6 places, point d’eau) en environ 3h de marche depuis le parking (1200 m d’altitude). De là, suivre tant bien que mal le chemin souvent éboulé ou couper par des glissements de terrains qui monte d’abord sur le flanc SE puis sur la crête jusque Caroline Hut située à 1800 m d’altitude. Recherche d’itinéraire qui rend cette portion plus longue et difficile qu’il n’y parait. 3h environ de ball hut à Caroline hut. Caroline Hut étant un refuge privé, il n’est pas possible d’y dormir (à moins d’un accord préalable avec les propriétaires). Il est par contre possible d’utiliser le point d’eau de la Hut et de bivouaquer à proximité. Attention aux vents violents très souvent présents dans la région.

Jour 2

De Caroline Hut suivre la crête par un chemin plus ou moins marqué. La crête a subit récemment (2012) un glissement de terrain, il faut donc sur une portion évoluer dans de gros blocs instables. Mais, globalement ne jamais quittait la crête et la suivre jusqu’au pied du Kaitiaki Peak là où on atteint la neige. Une fois la neige atteinte prendre direction N puis W pour atteindre Ball Pass (aucune pente raide, prendre toujours au plus facile sur le glacier). De caroline hut à Ball Pass 1h30 à 2h environ. Une fois à Ball pass, descendre versant SW sur un petit glacier puis tirer au S pour rejoindre une trace. De là, suivre au mieux cette trace qui traverse les pentes situées sous le Mount Rosa. Remonter sur 80 m de dénivelé maximum pour passer un ressaut rocheux (le passage est facile ne pas partir dans les barres rocheuses). Puis descendre dans un talweg pour atteindre la moraine de la Hooker Valley. (2 à 3h depuis Ball Pass) Une fois à la moraine suivre le chemin qui longe le Hooker Glacier. À cause du recul glaciaire, le Hooker Glacier a énormément perdu en épaisseur (plusieurs centaines de mètres d’épaisseurs), et la moraine a donc subit plusieurs gros effondrement. Le chemin anciennement facile est donc effondré un plusieurs endroits. Quelques remontées et détours obligatoires sont à prévoir et qui rendent le retour jusqu’au Hooker Valley track long : compter 3h environ. Avant de rejoindre le Hooker Vallez track, rester rive gauche de la vallée et des cours d’eau (traverser si nécessaire), jusqu’à rejoindre le chemin touristique menant au Hooker lake. De là, rejoindre le Hooker Valley track jusqu’à rejoindre le parking de départ qui est aussi un camping (situé au bout de la Hooker Valley Road). Le camping est tenu par le DOC : Departement Of Conservation. Il est possible d’obtenir des renseignements complets et avisés sur l’itinéraire et les conditions récents auprès du bureau du DOC situé au Mount Cook Village.

Itinéraire plus long qu’il n’y parait dû aux nombreux plats de la Hooker et de la Tasman Valley et aux nombreux affaissements qui oblige à de la recherche d’itinéraire. La montagne est beaucoup moins couru en Nouvelle Zélande qu’en Europe : ne pas compter sur le passage des gens pour trouver la trace. La traversée peut également se faire dans l’autre sens : de la Hooker Valley vers la Tasman Valley. Attention aux vents violents pour l’emplacement du bivouac (le vent peut se lever à la tomber de la nuit).

Creative Commons logo

The text and images in this page are available
under a Creative Commons CC-by-sa licence.