Puy Redon - Redondance - Puy Redon - France
Puy Redon - Redondance

Puy Redon - Redondance

Puy Redon - France

Information
Min / max altitude1250m / 1784m
Duration1 day
Main facingNW
Route typetraverse
Source

Petite goulotte d’initiation si les conditions sont bonnes. Très esthétique ! Remonter le Val d’Enfer jusqu’aux contreforts du Puy Redon. La goulotte attaque juste après le couloir Collangette, soit après le deuxième éperon rocheux qui descend du Puy Redon.

L#1 | Pente à 45/50. Relais en place dans une étroiture avant un passage plus raide. 50 mètres. L#2 | Départ en glace ou mixte sur quelques mètres puis neige à 50°. Relais en place à droite dans les rochers (rive gauche). 40 mètres. L#3 | Traverser le couloir horizontalement depuis le relais : attaque juste en face rive droite par un passage étroit à 70°. (M1 ?) remonter la goulotte sur 25 m pour trouver le relais à un petit collet (relais sur barre à mine…). L#4 | Remonter ensuite l’arête au-dessus en direction de l’épaule du Redon : mixte facile si le rocher est bien tenu par le gel.

Puis continuer à suivre l’arête jusqu’à l’épaule (80 m, 50° max qur quelques mètres), la poursuivre horizontalement et atteindre le sommet du Redon par une pente à 45°.

Vue sur : http://yannick.michelat.free.fr

Topo : Pour l’accès, on se repère au couloir Collangettes : c’est 30 m plus à gauche. AD- (3 points en place) : Très belle goulotte que l’on aperçoit qu’à son aplomb. Il est assez difficile de rajouter du matériel en plus de celui en place. L1: 50 m, 45/50° maxi, relais à la rive gauche du goulet. L2: 40 m, un ressaut à 60° (un spit juste avant), relais rive droite. L3: 30 m, un ressaut à 75° dès le départ puis 40°, relais rive gauche. L4: 45 m.Traverser à l’horizontale sur l’autre rive (si on sort tout droit, on rejoint l’itinéraire 74), franchir le ressaut court mais très raide (spit juste avant, puis à la sortie) ensuite remonter le goulet (spit) jusqu’à la sortie (col). Préférer assurer sur soi derrière l’arête plutôt que sur la barre à mine, qui est de solidité douteuse… Ensuite, 3 à 4 longueurs bien plus faciles en restant sur le fil mènent au sommet. (plus de relais, juste quelques barres à mines : vérifier leur solidité !).

Remerciement à François Lesca pour ses infos topo.

Échappatoire possible dès l’épaule. Mais il serait dommage de ne pas poursuivre jusqu’au sommet, assez esthétique. Descente alors facile sur le col donnant sur le Val de Courre à droite, qui ramène à la station du Mont-Dore.

Creative Commons logo

The text and images in this page are available
under a Creative Commons CC-by-sa licence.