Le Rimbau - 200, crag - Puigmal - Canigó - Albera - France
Le Rimbau

Le Rimbau

France

200 m

Ensemble rocheux au milieu du maquis, dominant la mer et le golf du Roussillon, beau rocher, majorité de voies facile, et très facile. Quelques 6a, 6b dont une très ludique. + parcours de bloc.

Accès pédestre

De l’entrée du lieu-dit le Rimbau, un panneau indique le rocher d’escalade. Descendre la rue à droite, un chemin part du bout de cette route. Emprunter celui-ci et traverser la rivière. Rentrez dans l’enclos (Ne pas tourner à gauche en montant sur le chemin de randonnée) et restez en bordure droite sur le chemin. À la sortie de l’enclos, suivez le chemin et vous arrivez au site.

Details

Falaise pricipale :

Site de plusieurs ensemble d’environ 15-25 m. proche de la mer. Voies faciles ou très faciles et très bien équipées (broches Petzl hyper béton), roche parfaite, idéal pour l’initiation. Paysage superbe sur la mer et les vignobles. Grimpable toute l’année. Exposé au vent.

Un des plus anciens sites d’escalade des Pyrénées-Orientales avec le rocher de la Massane. fréquenté depuis les années 1950 !! et 1960.

+ parcours de bloc intéressant. (Le parcours de bloc semble très fréquenté… même plus que la falaise !)

+ une ancienne école d’escalade du CAF sur la piste qui monte vers Valbonne, au-dessus du Rimbau, petit surplomb fréquenté dans les années 1960-1970, vraisemblablement en artif. À l’époque ! Le rocher à droite d’une barrière, a presque complètement disparu sous le lierre et la végétation. ATTENTION : actuellement, les pitons sont très rouillés, et plutôt adapté à de l’artif, pas à une grimpe moderne “en libre”. Site-patrimoine pour l’histoire de L’ascensionnisme en Pyrénéens-Orientales.

Remarques

Possibilité d’ouvrir des voies + dures… Par exemple sur la face d’arrivée.. Mériterai vraiment des ouvertures de voies dans le 6.

Bibliographie et webographie

http://rscc.escalade.free.fr/spip.php?article879. Escalade au site du Rimbau (66) « On a testé pour vous »

Historique du site

Lieu d’entrainement pour les courses et les ouvertures de grandes voies dans le Canigou et le pyrénéisme dans les années 1950 et 1960. Cordée Jean-Pierre Bobo et Pierre Sala. (École d’escalade au sens historique). Des générations s’y sont succédée, de l’artif au libre ! Dernière étape de l’histoire, réequipement par les militaires en broches hyper rapprochées au milieu des années 1990.