El Escarabajo - 1450, crag - High Andes / central Andes - Argentina

El Escarabajo

Argentina

1450 m

‘El Escarabajo’ (le Scarabée) est une grande quebrada, une brisure dans la montagne, et compte de très nombreuses voies en couenne sur un basalte/andésite de bonne qualité. La configuration du lieu offre toutes les expositions possibles, mais plus on s’enfonce, plus on risque de se retrouver à l’ombre, ce qui est problématique en hiver.

Accès pédestre

Depuis le terminal de la ville de Mendoza, dans l’W de l’Argentine, il faut prendre un bus de l’entreprise ‘Buttini’ en direction du village de Potrerillos, et s’arrêter au lieu-dit ‘Agua de las Avispas’. Précisez le au chauffeur, en ajoutant éventuellement que vous venez faire de l’escalade, ils sont au courant car certaines voies sont visibles depuis la route. Compter environ une heure de bus pour l’équivalent d’un euro. Pour le retour, il suffit d’attendre près de l’arrêt de bus et d’appeler les bus qui passent de la main. Une autre solution est de discuter avec les grimpeurs locaux et de trouver une place dans un véhicule.

Depuis la route, les falaises sont visibles : ce sont celles constituées par la gigantesque quebrada juste en face : monter sur la droite dans le sens de la marche en face de l’arrêt de bus dans un lit de rivière asséchée. On peut continuer tout droit vers les falaises (mais cela mène dans un pierrier désagréable), mais il est préférable de suivre le sentier vers la droite, celui-ci revenant quelques dizaines de mètres plus loin vers les parois.

Details

Il y a beaucoup de voies, essentiellement dans le 6 et surtout le 7, quelques 8 mais très peu de 5, ce qui le rend difficilement accessible aux débutant-e-s. Cependant, la zone regorge de coins à visiter, et la curiosité géologique de la gorge est déjà intéressante en soi, en plus de la vue sur les montagnes.

Nacho Elorza et Majo Moises avaient fait un topo illustré de la zone (ajouté dans les images), mais leur blog n’existe plus. Il y a donc un certain nombre de nouvelles voies absentes du schéma. Renseignez-vous auprès des locaux !

Dans tous les cas, c’est une solution idéale pour les grimpeurs itinérants qui n’ont pas de voiture ! N’oubliez pas le pique-nique, il n’y a aucun moyen de se ravitailler sur place, excepté en allant frapper à la porte de la maison la plus proche, qui peuvent éventuellement fournir de l’eau.

Pour un concentré de voies plus orienté dans le 5, préférer le secteur ‘Agua de las Avispas’ tout proche et dont le topo détaillé peut se trouver sur ce blog, qui recense de nombreux sites d’escalade dans la région et en Argentine.