Djbel Ayyachi - 3747, culmen - Morocco

Djbel Ayyachi

Morocco

3747 m

Région du Haut-Atlas Est à 25 km au SW de Midelt

J1 : Col sur la route de Tounfite - CB Ayyachi (Aït Ouchem) Dans un large col (1980 m), trouver sur la gauche un petit sentier qui descend en direction de la vallée agraire qui s’étale devant nous. On commence à distinguer tout à gauche le sommet principal de l’Ayyachi, celui que nous gravirons demain… Se rendre par une large piste jusqu’au pied de l’éminence rocheuse posée au milieu des champs de blé et emprunter sur la gauche une piste en rive droite de l’oued pendant 5min. Se poser auprès du torrent sur une étendue gazonnée à proximité d’une source d’eau fraîche directement issue de la montagne et qui coule sous la moraine (1945 m, 30min). Nuit sous tente. Attention : Ne pas chercher à se rapprocher du fond de la vallée pour réduire le temps de parcours du lendemain car il n’y a pas de source ou de torrent disponible plus avant. D’ailleurs vous constaterez que les habitants qui peuplent ce vallon viennent se ravitailler tout au long de la journée à ce point d’eau.

J2 : Aït Ouchem - aller-retour Ayyachi 9h45 / +1850m / -1850m Départ du camp à la fraîche en direction du fond de la vallée. On emprunte la piste jusqu’au moment où elle fait des lacets au niveau de gros rochers. A G pour contourner par la droite de grandes étendues cultivées. On arrive auprès d’un azib isolé (2160 m, 45min). Continuer à suivre le bon sentier muletier en remontant le thalweg encombré de quelques cèdres ruiniformes. Dépasser, à l’entrée de la gorge, un emplacement de camp nomade (2300 m, 30min). Par une pente modérément soutenue, remonter la gorge jusqu’à de grosses pierres tombées (2630 m, 45min). Poursuivre en montée, dépasser l’emplacement d’une source (2750 m, 20min, aucun emplacement de bivouac) et, un peu au-dessus, incliner sur la gauche pour se diriger dans la large combe. La pente se redresse franchement mais le sentier très bien tracé en zigzags gomme l’impression de difficulté. Peu après avoir louvoyé entre des monticules d’éboulis, on débouche dans un large col (3200 m, 1h15), le tizi n’Tirecht. Il n’est pas rare à partir du moins de juin d’y rencontrer quelques dromadaires qui paissent ici, loin de leurs terres arides de prédilection (pour info le sentier qui descend de l’autre côté du col aboutit à la MF d’Imitkane que nous avons croisée la veille). Monter sur le ressaut morainique de droite donnant accès à la vision du sommet convoité. Suivre sur la gauche le fil de la crête. De ressaut en ressaut, la crête de petits éboulis nous conduit par une pente de plus en plus relevée sur la crête sommitale E de l’Ayyachi (3630 m, 2h). Suivre cette crête vers la droite en évitant deci delà les rognons rocheux qui encombrent l’arête jusqu’à un col rocheux bien marqué. L’accès au sommet ne peut pas s’effectuer directement. Il convient de partir sur la D en écharpe à travers des pentes de petit éboulis friable et des résidus de névés (à pratiquer avec grande attention !). On prend pied sur la crête NW. Il ne reste plus qu’à remonter une cinquantaine de mètres sur la gauche pour rejoindre le sommet (3747 m, 45min). Superbe panorama à 360° sur tout l’E du Haut-Atlas. Descente en 3h30 par le même itinéraire (30min pour le bout de la crête, 1h pour le tizi n’Tirecht, 35min pour la source, 1h jusqu’à l’azib isolé et 25min jusqu’au camp, ouf !).

J3 : Aït Ouchem - Retour à la voiture ou continuation vers Aït Bouarri voir topo GTAM no3 www.martinpierre.fr/rubrique,-maroc-gtam-3,731986.html